Acropole d'Athènes, Musée du Louvre. Vers 440 av. J.-C.

Plaque de la frise des Panathénées

Les travaux d'aménagement entrepris par Périclès sur l'Acropole d'Athènes ont totalement remodelé le visage de la citadelle sacrée ; parmi les édifices alors construits, le Parthénon est sans conteste le plus spectaculaire et le plus célèbre.

Cet édifice, quoique d'ordre dorique comportait néanmoins, au-dessus du mur extérieur de la cella (le temple proprement dit), une frise continue de type ionique.

Celle-ci représentait la procession qui avait lieu tous les quatre ans lors de la fête civique des Panathénées (fête de tous les Athéniens). Il s'agit là d'une vision idéalisée (et non d'un instantané " photographique ") de ce cortège qui, partant de la porte du Céramique, au nord-ouest de la ville, traversait l'agora pour monter ensuite vers l'Acropole, où avait lieu le grand sacrifice en l'honneur de la déesse tutélaire Athéna. Sur cette plaque est représentée la procession des ergastines venant de la droite vers des ordonnateurs de la procession