Original en plâtre ; hauteur conservée : 228 cm
 

La France sous les traits d'Athéna
ou
la Victoire

La France est une œuvre majeure d'Antoine Bourdelle. La version finale atteindra 9 mètres de haut.

Le plâtre de Strasbourg, qui, quoique dans un état déplorable, pourrait être restauré, était la version de six mètres de haut. Il s'agit d'une allégorie de la France victorieuse, sous les traits d'une Athéna armée, inspirée de l'Athéna Parthénos de Phidias.

Réalisée pour célébrer la fin de la Grande Guerre, elle devait s'élever à la Pointe de Grave, dans l'estuaire de la Gironde. Elle aurait ainsi constitué, face à l'Océan, le pendant à la Statue de la Liberté de Bartholdi. Cette œuvre eut un retentissement international, puisqu'elle figura, entre autres, à l'exposition d'Anvers de 1930.

Le plâtre, d'abord prêté puis donné par la veuve d'Antoine Bourdelle, arriva à Strasbourg en 1945, au lendemain de la victoire.